L’abandon des animaux: toujours en croissance

C’est décidément une fatalité; malgré les campagnes anti-abandons de plus en plus nombreuses et des photos-choc chaque année, malgré les cas croissants d’abandon devenus célèbres grâce aux media, malgré l’implication du show-business, décidément orienté « respect des animaux », malgré le montant des punitions qui augmentent, force est de constater que les abandons d’animaux, surtout chiens et chats, ne font qu’augmenter.

Pas qu’en vacances

Malheureusement, ce n’est pas qu’en période de vacances que les abandons ont lieu. Toute l’année, des chiens sont livrés à eux-mêmes après un déménagement, une séparation, etc. Or adopter un chien c’est adopter un être vivant, pour la vie, qui fera partie intégrante de la famille et qui a des besoins qu’il faut satisfaire.

En période de confinement, il y a eu un pic d’adoptions et d’achats, pour contrer la solitude et parce que les familles se sont dit que c’était la période idéale pour adopter car ils auraient le temps de s’en occuper. Or la réalité du terrain est bien différente. Avec le télétravail, les enfants à la maison, les nouveaux maîtres ne se sont pas assez occupés du chien: manque de promenades, d’éducation, de stimulations physiques et intellectuelles, et, surtout, de socialisation avec de nouveaux congénères. Je suis ravie d’avoir pu en aider certains et j’ai hâte d’en aider d’autres.

Et puis, nouveau stress pour le chien, les maîtres retournent au travail; les chiens peuvent alors développer de nombreux troubles: anxiété de séparation, réactivité envers d’autres chiens, et j’en passe. Heureusement, comportementalistes sont là pour aider le chien dans cette nouvelle phase de vie et lui faire profiter de belles balades en forêt, de préférence avec une petite meute, afin qu’il puisse se dépenser, courir, bref, avoir vivre une vie de chien.

Le retour au refuge est aussi un abandon

J’ai connu des gens qui prenaient un chien (achetaient ou adoptaient) et, dès qu’il ne convenait plus, pour une raison ou une autre, le ramenait au refuge et en prenaient un autre, comme on ramène un produit périmé au supermarché. Mais comment peut-on infliger ça à un animal, qui de plus, est déjà peut-être déjà passé par la case refuge avant? Il a enfin trouvé une famille et puis on l’abandonne encore. Outre un sévère traumatisme, ces chiens vont développer une anxiété de séparation sérieuse avec leur nouveau maître, voire un sur-attachement. Je souhaite que ces personnes soit fichées. Comment est-ce possible que ces multi-récidivistes puissent encore adopter?!

Le chien n’est pas une peluche

Faut-il encore le répéter … Le chien est un animal sensible, il a des émotions, positives ou négatives, qui ressemblent de près à celles de l’humain. J’avais parlé à un gérant d’une animalerie qui me confiait qu’en été surtout, le gens déposaient des animaux devant leur porte la nuit: hamsters, lapins, oiseaux … scandaleux! Les gens se disent que bon, devant une animalerie il va sûrement être recueilli, et se débarrassent de tout sentiment de culpabilité . Quelle lâcheté. Ce monsieur comptait mettre des caméras bien visibles à l’entrée de son magasin.

Abandonner un animal prouve que certains humains sont égocentriques, cruels et lâches. Il n’y a aucune autre raison valable, à l’heure où de nombreux vétérinaires, éducateurs, comportementalistes, sont là pour vous aider, de se détacher si vite de son animal. Vous partez en vacances, ok, pas de souci, il y a des personnes bien intentionnées qui seraient heureuses de garder votre chien en votre absence et cela se trouve facilement sur internet ou dans votre entourage! Et si vous ne trouvez pas de garde, prenez votre chien avec vous! Quel bonheur et quel lien vous créerez tous alors! Je rêve du jour où il faudra un permis pour adopter/acheter un chien (ils sont rares les élevages qui demandent pourquoi on veut acheter un de leurs chiens).

Mais c’est AVANT de prendre un chien que l’on se renseigne où il pourra être confié en votre absence si vous ne pouvez pas le prendre avec vous. Mon chien arrive en novembre; j’ai déjà plusieurs adresses où je sais que je pourrai le confier en toute sécurité.

Heureusement, après le Brabant Wallon, qui a enfin décrété les animaux domestiques comme des êtres vivants et non des objets, Bruxelles commence à bouger: la police locale a mis en place une cellule dédiée au bien-être animal. Vous pouvez y déposer toute plainte relative à une maltraitance.

Voici l’adresse e-mail zpz.5342.Anim-Dier@police.belgium.eu

Les refuges sont pleins. Voilà. Et on sait ce qu’on fait quand il n’y a plus de place… on euthanasie. Malgré la multitude de membres de refuge, qui font un travail remarquable, qui sont vraiment dévoués à leur cause.

Avant d’abandonner votre chien, ayez au moins la décence de lui trouver une famille; vous pouvez poster la description du chien, son caractère sur ma page Facebook professionnelle et je vous propose une séance d’éducation gratuite. Ainsi je pourrai mieux jauger de sa personnalité et mieux le placer.

Quelques chiffres

Aucune statistique fiable n’existe pour déterminer le nombre exact d’animaux abandonnés. D’autant plus que certains motifs d’abandon sont « masqués » par de fausses allégations : « mon chien a mordu », « mon chien est dominant », font partie des excuses classiques. Du coup ce chien sera fiché comme dangereux et aura beaucoup de mal à être replacé.

Nous avons cependant quelques chiffres.

En Belgique, en moyenne, 165 chiens et chats sont abandonnés chaque jour, ce qui correspond à 60 000 abandons par an.

Le code wallon du bien-être animal est entrée en vigueur le 01-01-2019. 

Je vous reviendrai pour reparler de l’abandon mais aussi de la maltraitance des animaux en général, c’est à glacer le sens. 

D’ici là, restons vigilant!

Sonia Quertenmont, votre Dog Nanny